Rencontre-débat autour de Jaurès le 15/10/2014

Dans le cadre des « mercredis de l’IESR », en partenariat avec Le Monde des Religions :

  • Discutant : Henri Nallet (Président de la Fondation Jean Jaurès)

LALOUETTE Jacqueline, Jean Jaurès. L’assassinat, la gloire, le souvenir. Perrin, 2014

Couv. Jean Jaurès par J. Lalouette
Source: Editions Perrin

Présentation de l’éditeur :

Le 31 juillet 1914, le député socialiste du Tarn Jean Jaurès, 55 ans, directeur de L’Humanité, tombait assassiné par Raoul Villain, au Café du Croissant. Trois jours plus tard commençait la Grande Guerre. Le 29 mars 1919, après une incarcération de près de cinq ans, déclaré non coupable par le jury de la cour d’assises de la Seine, Villain fut acquitté, ce qui fit naître à Paris et en province une émotion presque aussi énorme que celle provoquée par son crime. Qui était au juste Villain, lui-même assassiné à Ibiza en septembre 1936 ? Et comment la légende jaurésienne se construisit-elle, dès les lendemains de la disparition du leader socialiste ?

Sur la mort, le procès, l’apothéose d’un des plus illustres de nos grands hommes, dont la mémoire est désormais glorifiée par l’ensemble de la nation, et aussi à l’étranger, Jacqueline Lalouette, au prix d’immenses lectures et suivant des pistes parfois inattendues, apporte des informations et des éclairages décisifs et surprenants.

VINSON-VIGIER Sophie et VINSON Éric, Jaurès le Prophète. Mystique et politique d’un combattant républicain. Albin Michel, 2014

Couv. Jaurès le prophète par E. Vinson et S. Viguier-Vinson
Source: Albin Michel

Présentation de l’éditeur :

Tout le monde croit connaître Jean Jaurès, icône républicaine, qui demeure encore dans les mémoires – cent ans après sa mort – le père du socialisme français, le fondateur de L’Humanité, l’historien de la Révolution française, l’inlassable combattant dreyfusard, le champion parlementaire de la séparation des Églises et de l’État, le pacifiste assassiné à la veille de la Grande Guerre… Mais d’où lui venait ce souffle qui l’habitait, quel était le fondement de son élan humaniste, et en quoi croyait-il ?

Éric Vinson et Sophie Viguier-Vinson nous donnent à voir le vrai visage de Jaurès, celui du penseur et du «mystique» qui a inspiré le politique. Car Jaurès est non seulement un philosophe, normalien, agrégé et docteur rivalisant avec Bergson, mais aussi un authentique spirituel. Si l’on néglige sa thèse sur La Réalité du monde sensible, si l’on passe à côté de sa spiritualité – qui s’oppose au pouvoir temporel de l’Église catholique, mais reconnaît en l’homme la présence du divin –, on ignore les principes mêmes qui ont guidé toute son action.

Voici donc un Jaurès « prophète » d’une laïcité spirituelle, qui a encore beaucoup à nous apprendre pour construire l’humanisme de demain.

Mercredi 15 octobre 2014, à 18h30

Au Bâtiment France (salle 117)

190 avenue de France

Paris 13e. Métro : Quai de la Gare

Entrée libre

Pour en savoir plus:

  • Présentation de l’ouvrage de Jacqueline Lalouette dans les « Lundis de l’histoire » (France Culture) le 30/06/2014, émission sur Jaurès et la guerre (58 minutes)
  • Présentation de l’ouvrage d’Eric Vinson et de Sophie Viguier-Vinson dans « Religions du monde » (RFI) le 01/06/2014, émission sur Jean Jaurès, le « saint » laïc (26 minutes)

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.