De Bagdad à Montréal, conférence de Naïm Kattan

L’Institut Rachi de Troyes invite pour une conférence exceptionnelle de clôture, Naïm Kattan, écrivain majeur de la littérature québécoise et auteur de Adieu Babylone. Mémoires d’un Juif d’Irak (Albin Michel, 2003).
Il évoquera ce que fut la communauté juive de Bagdad, la première de la diaspora et sa connaissance de la communauté juive de Montréal, la seule en Amérique du Nord qui pratique le français.
Né à Bagdad en 1928, Naïm Kattan écrit d’abord en arabe, sa langue maternelle, puis en français lorsqu’il choisit de poursuivre ses études de littérature à la Sorbonne à Paris et d’émigrer au Canada en 1954, où il exerce le métier de journaliste au Nouveau Journal en 1961 et dans les pages littéraires du Devoir dont il est toujours chroniqueur. Il est aujourd’hui l’un des écrivains majeurs de la littérature québécoise, dont il a été pendant de nombreuses années un promoteur infatigable, notamment lorsqu’il dirigeait le Conseil des Arts du Canada.

  • Jeudi 22 mai 2014, à 20h
  • A l’Institut Rachi de Troyes (2 rue Brunneval 10000 Troyes), contact : 03-25-73-82-67; institutrachi@wanadoo.fr

Entrée libre


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.