Archives par mot-clé : faites religieux

Enseignements des faits religieux : formation et territoires

L’IESR poursuit les travaux de groupes de réflexion par discipline sur le traitement de la laïcité et des faits religieux en lien avec des inspecteurs EN, notamment en Lettres et en Philosophie, les résultats en sont diffusés sur le site internet. Ces groupes de travail constituent une base de recherche alimentée en continue sur l’enseignement des faits religieux.

Le Groupe Faits religieux et enseignement des Lettres est animé par Monique Legrand, ancienne inspectrice de Lettres, et par Philippe Gaudin.

 Editorial

Dans le prolongement d’une démarche thématique d’exploration et d’explicitation des faits religieux explicitée par Monique Legrand, le groupe lettres de l’IESR estime nécessaire de répondre à une demande des enseignants qui, malgré les outils de formation mis à leur disposition (l’IESR au premier chef), peuvent encore se trouver démunis et surtout isolés devant ces questions : celle d’une proximité territoriale de la formation initiale et continue d’une part, celle des ressources humaines d’accompagnement d’autre part ; demande qui revêt un caractère d’urgence mais dont la réponse s’inscrit dans le temps.

A l’image des enseignants référents laïcité qui existent maintenant dans la plupart des établissements du second degré, mais dont la mission n’est pas essentiellement d’enseigner les faits religieux, il serait utile de créer par académie (c’est déjà très ambitieux) un établissement référent pour cet enseignement laïque des faits religieux, susceptible, en liens étroits avec l’IESR, de diffuser formation et information sur le territoire académique et d’accompagner les enseignants de façon concrète et continue dans leurs projets.

Depuis janvier 2015 se développe dans l’académie de Versailles une expérience de ce type, au lycée René Cassin d’Arpajon (Essonne). Avec comme axes d’action : une approche pluridisciplinaire qui mobilise les cultures scientifiques, littéraires, artistiques non seulement dans les disciplines concernées mais aussi dans le cadre de l’EMC ou de l’approfondissement culturel proposé dans l’accompagnement personnalisé, la constitution d’un fonds documentaire au CDI et d’un site collaboratif spécialement dédiés, l’organisation de stages de formation des enseignants à l’échelle du bassin, en liaison avec l’IESR. Les premières démarches sont pour l’instant internes au lycée mais la dernière indique bien la direction qui pourrait être prise, celle de l’ouverture sur les autres établissements.

Le groupe lettres se propose d’observer le fonctionnement de ce « laboratoire » et de l’enrichir par la rencontre avec d’autres expériences.
Bertrand Villain, proviseur  du lycée René Cassin d’Arpajon (91)