Archives par mot-clé : éducation

Double défi pour l’école laïque : enseigner la morale et les faits religieux.

Publication des actes du colloque « Enseignement laïque de la morale et enseignement des faits religieux » tenu à Paris les 18 et 19 octobre 2013, à l’EPHE.

Le projet d’un enseignement laïque de la morale – de la Maternelle à la Terminale – oblige à penser à nouveaux frais les relations entre école, éducation et laïcité. Cet enseignement qui doit passer par les disciplines existantes implique une réflexion sur ses contenus et ses méthodes qui ne va pas sans analogie avec ce que l’enseignement des faits religieux met en œuvre depuis une dizaine d’années. Les deux perspectives, très différentes, méritent toutefois d’être comparées. L’Institut européen en sciences des religions (IESR), particulièrement concerné par la thématique de l’enseignement des faits religieux et des questions de laïcité, a réuni chercheurs et acteurs autour de ces deux politiques publiques d’éducation. Il s’agit d’examiner en quoi et comment ce projet de nouvel enseignement peut ou doit croiser celui des faits religieux et renouveler la réflexion sur la laïcité à l’école, dans les enseignements comme dans la vie scolaire.

Isabelle Saint-Martin, directrice d’études à l’École pratique des hautes études, est directrice de l’Institut européen en sciences des religions (IESR).

Philippe Gaudin, agrégé de philosophie, est responsable formation recherche à l’IESR.

SAINT-MARTIN I., GAUDIN P. (dir.) Double défi pour l’école laïque: enseigner la morale et les faits religieux. Riveneuve éditions. Coll. « Actes académiques », 2014, 202 p. [ISBN 978-2-36013-252-2] – 24€

Sommaire
Introduction: Gérald Chaix, Philippe Gaudin et Isabelle Saint-Martin

Ouverture: Jean-Paul Delahaye

Première partie- Morale, laïcité et éducation: mise en perspective historique et philosophique

  • Jean Baubérot « La morale laïque sous la IIIe République »
  • Jean-Paul Willaime « Le plaidoyer de Paul Ricoeur pour une « laïcité positive de confrontation » »

Deuxième partie- Enseignement moral, enseignement des faits religieux religieux: les nouvelles conditions d’un défi éducatif

  • Laurence Loeffel « Pour un enseignement laïque de la morale »
  • Philippe Gaudin « Enseignement des faits religieux et enseignement laïque de la morale: état des lieux et perspectives »
  • Charles Coutel « Enseignement laïque de la morale et enseignement des faits religieux: des difficultés philosophiques aux propositions pédagogiques »

Troisième partie- Prendre en compte la dimension morale et les faits religieux dans le cadre des disciplines

  • Abdennour Bidar « Enseignement de la philosophie et laïcité »
  • Frédérique Leichter-Flack « La littérature comme laboratoire des cas de conscience »
  • Anna Van den Kerchove « Histoire, faits religieux et éthique »
  • Isabelle Saint-Martin « Arts, morale et faits religieux: culture de la sensibilité et culture du jugement »

Quatrième partie- Table ronde

  • Valentine Zuber « Quelques réflexions sur les enjeux d’un enseignement de morale laïque »
  • Charles Conte « Le point de vue de la Ligue de l’enseignement »
  • Eric Vinson « Plaidoyer d’un acteur pour une culture laïque des religions en lien avec l’enseignement moral »
  • Philippe Portier « La morale laïque face à la culture religieuse en France. Parcours d’une reconnaissance »

Commande de l’ouvrage via Riveneuve éditions.

Cette publication fera l’objet d’une présentation lors de la journée d’études organisée par l’IESR le 6 décembre 2014 à l’auditorium du Bâtiment France: « L’enseignement moral et civique: comparaisons européennes »

Le défi de l’enseignement des faits religieux à l’école, réponses européennes et québécoises. Publication des actes du colloque des 20-22/09/12 à Sèvres

Publication des actes du colloque « École et enseignement des faits religieux en Europe : objectifs et programmes » tenu à Sèvres les 20, 21, 22 septembre 2012 au Centre international d’études pédagogiques (CIEP) à Sèvres.

Couv. "Le défi de l'enseignement des faits religieux à l'école, réponses européennes et québécoises
Source : Riveneuve éditions

« École et enseignement des faits religieux en Europe : objectifs et programmes », tel est le titre du colloque qui s’est tenu au Centre international d’études pédagogiques (CIEP) à Sèvres les 20, 21 et 22 septembre 2012. Organisé par l’Institut européen en sciences des religions (IESR), sous la direction d’Isabelle Saint-Martin, il a réuni de nombreux spécialistes de l’enseignement en Espagne, en Italie, au Danemark, en Flandre et Belgique, en Angleterre, en Allemagne et en Suisse qui ont échangé sur la place de la religion dans l’enseignement et les débats qu’elle induit dans la société de chacun des pays. Le présent ouvrage, issu de ce colloque, enrichit la réflexion de l’exemple québécois au travers du programme Éthique et culture religieuse et d’un jugement de la Cour suprême du Canada. L’ensemble met en perspective la laïcité en France et l’enseignement religieux dans les écoles publiques d’Alsace-Moselle.

Un large consensus se fait jour sur la nécessité d’aborder les faits religieux dans le cadre d’un enseignement s’adressant à tous les élèves d’une même classe et s’inscrivant dans les objectifs, les méthodes et la déontologie de l’école publique. Le débat aujourd’hui se focalise désormais sur la place que l’on accorde ou non à l’expérience religieuse et aux questionnements existentiels des élèves.

L’ouvrage est dédié à Évelyne Martini (†), inspectrice d’académie et inspectrice pédagogique régionale en lettres de l’Éducation nationale, qui a beaucoup œuvré pour l’enseignement des faits religieux à l’école publique et a été une collaboratrice fidèle de l’IESR.

Jean-Paul Willaime, directeur d’études à l’Ecole pratique des hautes études (« Histoire et sociologie des protestantismes ») est responsable du réseau européen de l’Institut européen en sciences des religions (IESR), après avoir dirigé cet Institut de 2005 à 2010.

WILLAIME J.-P. (dir.), Le défi de l’enseignement des faits religieux à l’école, réponses européennes et québécoises, Riveneuve éditions, Coll. « Actes académiques », 2014, 358 p. [ISBN 978-2-36013-223-2] – 24€

Sommaire

Introduction : Jean-Paul Willaime «Comparer l’incomparable ?» 

Première partie : Les cours de religion pour tous

  • Julia Ipgrave « Le débat anglais sur la « Religious Education » dans les écoles publiques
  • Tim Jensen « L’enseignement de la religion au Danemark : les réponses récentes à des défis communs »
  • Wolfram Weisse « La religion à l’école dans le Land de Hambourg »
  • Séverine Desponds, Christine Fawer Caputo, Andrea Rota « L’évolution des manuels pour l’enseignement religieux en Suisse. Analyses sociohistoriques, didactiques et pragmatiques »

Deuxième partie : Les cours confessionnels de religion

  • Roberto Mazzola « La religion à l’école en Italie : états des lieux et évolutions »
  • Maria Chiara Giorda « Les faits religieux dans les manuels scolaires en Italie »
  • Maria Del Mar Giera « Les débats concernant l’enseignement des religions à l’école en Espagne »
  • Patrick Loobuyck et Leni Franken « Les cours de religion en Flandre et en Belgique : situation actuelle et débats »

Troisième partie : L’expérience québécoise

  • Mireille Estivalèzes « L’approche culturelle des religions dans le programme et les manuels d’éthique et culture religieuse au Québec »
  • Jean-Paul Martin « Québec : quels débats autour de l’enseignement de la religion ? »
  • Jacques Pettigrew « Le programme Éthique et culture religieuse et le jugement de la Cour suprême du Canada dans l’affaire S. L. c. la Commission scolaire des Chênes »

Quatrième partie : Laïcité et enseignement des faits religieux en France

  • Philippe Gaudin « Enseignement des faits religieux et laïcité en France »
  • Stéphanie Laithier et Anna Van den Kerchove « L’enseignement des faits religieux dans les programmes et les manuels d’histoire en France »
  • Evelyne Martini (†) « Le fait religieux dans le champ littéraire »
  • Isabelle Saint-Martin « Histoire des arts et enseignement des faits religieux : concurrence et complémentarité »
  • Louis Hourmant et Jean-Paul Willaime « L’enseignement religieux dans les écoles publiques d’Alsace-Moselle : évolutions et défis »

Bon de commande / contact Riveneuve éditions :  riveneuveeditions@orange.fr

Les religions à l’école : pureté des principes, hybridation des pratiques ? Colloque les 19-20/11/2013 à Lyon

Présentation

Un double constat est à l’origine de ce colloque international « Les religions à l’école : pureté des principes, hybridation des pratiques ? » : la domination de discours idéologiques, institutionnels ou prescriptifs sur la question des religions à l’école, d’une part ; la faiblesse relative de recherches empiriques, d’autre part. À la lumière des éclairages historiques et sociologiques, le colloque interroge l’articulation entre politiques publiques et actions des professionnels de l’éducation voire des usagers de l’éducation.

Colloque international organisé par le laboratoire Éducation, Cultures, Politiques (ECP) (EA 4571) (Lyon 2, IFÉ-ENS, UJM SaintÉtienne), l’Institut Supérieur d’Étude des Religions et de la Laïcité (ISERL) et l’IESR. Avec le soutien de l’université Lumière Lyon 2, de l’école doctorale EPIC et de l’Institut des sciences et pratiques d’éducation et de formation (ISPEF).

Comité scientifique : Jacqueline Gautherin (PR émérite, laboratoire Éducation, Cultures, Politiques –ECP–, Lyon 2), Françoise Lantheaume (MCF HDR, directrice d’ECP, Lyon 2), Philippe Martin (PR, directeur de l’Institut supérieur des religions et de la laïcité – ISERL, Lyon 2, Lyon 3), Micheline Milot (PR, UQAM, directrice du Centre d’études ethniques des universités montréalaises – CEETUM), Isabelle Saint-Martin (Directrice de l’IESR, directrice d’études à l’EPHE, Paris).

Comité d’organisation : Françoise Lantheaume (Lyon 2, ECP), Angelina Ogier-Cesari (ESPE, Lyon 1), Sébastien Urbanski (Lyon 2, ISPEF), Jean Rakovitch (Lyon 2, ISPEF). Soutien logistique : Louisa Charfa (gestionnaire de l’ISERL), Marina Randriamiarisoa (Lyon 2, gestionnaire d’ECP).

  • Mardi 19 et mercredi 20 novembre 2013

  • A l’Université de Lyon 2, campus Berges du Rhône, salle des colloques, 18 quai Claude Bernard Lyon 7e . Accès tram T1 quai Claude Bernard, voir plans d’accès

  • Entrée sur inscription jusqu’au 12/11/2013 auprès de Jean Rakovitch (j.rakovitch@univ-lyon2.fr)

  • Voir site de Lyon 2

Programme

Mardi 19 novembre 2013

9h-9h15 : Accueil des participants

9h15 :

  • Introduction par Isabelle Lefort (Vice-Présidente chargée de la recherche, Lyon 2) et Françoise Lantheaume (Directrice du laboratoire Éducation, Cultures, Politiques, Lyon 2)

  • Modèles politiques et religions à l’école [Séance présidée par Jacqueline Costa-Lascoux, Directrice de recherche honoraire au CNRS associée au CEVIPOF, Sciences po Paris]

Micheline Milot, Département de sociologie, Université du Québec à Montréal et Directrice du Centre d’études ethniques des universités montréalaises : « L’enseignement de l’éthique et de la culture religieuse au Québec : principes politiques et fondements juridiques »

Jacqueline Gautherin, Université Lyon 2, ECP : « Tensions dans le modèle républicain en France : entre logique civique et logique de la reconnaissance »

Roger Monjo, Université de Montpellier 3, LIRDEF : « Laïcité et société post-séculière »

  • Approche historique

Yves Verneuil, Université Champagne-Ardenne, CEREP : « L’école et les religions, de l’Ancien Régime à nos jours : enjeux du passé, enjeux dépassés ? »

12h45 – repas

14h :

  • Vie scolaire et religions [Séance présidée par Philippe Martin, directeur de l’ISERL]

Florence Bergeaud Blackler, IDEMEC/CNRS Aix-Marseille Université : « Droit et économie du halal dans les cantines scolaires en France »

Philippe Foray, Université Jean Monnet Saint-Étienne, ECP : « Les voiles islamiques à l’école: une question de justice »

Sébastien Urbanski, Lyon 2, Institut des sciences et pratiques d’éducation et de formation (ISPEF) : « L’expression de croyances religieuses dans l’enseignement public : une comparaison France-Pologne »

  • Des ressources pour enseigner et former en primaire : quels usages ? [Atelier animé par Isabelle-Saint Martin, IESR]

Avec Marine Quenin, Danielle André (association Enquête : autour du jeu l’Arbre à défis) ; Hubert Pharabet, IEN circonscription Lyon Vaise Tassin ; Annie Torres, professeure des écoles, maîtresse formatrice, École Édouard Herriot, Villeurbanne. Discutante : Angelina Ogier-Cesari, formatrice en histoire, ESPE-Lyon 1.

Mercredi 20 novembre 2013

9h : Deux thèmes, deux salles (salle des Colloques et salle de la Rotonde) :

Contenus d’enseignement et religions : étude comparée

  • Questions vives (salle des Colloques) [Séance présidée par Isabelle Saint-Martin, directrice de l’IESR]

Noëlle Monin, ESPE-Lyon 1, ECP : « Religions à l’école et enseignement de questions socialement vives en SVT au collège : la professionnalité enseignante mise à l’épreuve »

Anna Van den Kerchove, IESR : « L’enseignement laïque de l’islam »

Corinne Fortin, STEF-ENS Cachan, Ifé-ENS Lyon : « L’enseignement de l’évolution face aux croyances religieuses : quelles perspectives curriculaires possibles ? »

Nicole Durisch Gauthier, HEP Vaud, Lausanne : « Les discours créationnistes au sein de l’école publique suisse »

  • Religions et enseignement (salle de la Rotonde : 18 rue Chevreul, 6è étage) [Séance présidée par Jacqueline Gautherin, Professeur honoraire, ECP]

Anne-Claire Husser, ESPE de Paris, Université Paris Sorbonne-Paris 4 : « Ferdinand Buisson et l’enseignement de l’histoire sainte à l’école primaire : esquisse d’une approche laïque du fait religieux ? »

Stéphanie Tremblay, Ontario Institute for Studies in Education of the University of Toronto: « La construction de la citoyenneté dans les écoles juives et musulmanes au Québec »

Denis Poizat, Lyon 2, ECP : « L’école comme vecteur du renouveau du judaïsme. L’expérience française de Rachel Gordin »

12h – pause déjeuner

13h30 :

  • Formation des enseignants et ressources pour l’enseignement et la formation [Séance présidée par André Robert, directeur de l’école doctorale EPIC]

Philippe Gaudin, IESR : « Laïcité et enseignement des faits religieux : quelle formation initiale et continue des enseignants ? »

Philippe Borgeaud, Université de Genève : « L’enseignement laïque des faits religieux autour de « grands textes ». Exemple du canton de Genève »

  • Des ressources pour enseigner et former en secondaire : quels usages ? [Table ronde animée par Philippe Martin, ISERL]

Avec Jean-Pierre Chantin, professeur d’histoire en lycée ; Isabelle Blaha, professeure d’histoire en lycée agricole ; Jean-Yves Pennerath, professeur d’histoire en lycée en classe franco-allemande ; Isabelle Bourdier-Porhel, professeure d’histoire-géographie en collège.

  • Conclusion : Perspectives de recherche, enjeux de formation  avec Françoise Lantheaume (ECP) ; Philippe Martin (ISERL) ; Isabelle Saint-Martin (IESR).

« L’Arbre à défis » : un outil pour aborder différemment la laïcité et les faits religieux à l’école

ENQUÊTE est une association créée en octobre 2010. Elle cherche à promouvoir le vivre-ensemble, et notamment la découverte de la laïcité, dans un environnement actuel où les questions religieuses sont extrêmement sensibles et celle de la coexistence apaisée des différentes options convictionnelles, dont l’athéisme, parfois mise à mal.

Il s’agit pour nous de proposer des outils à destination des enfants du primaire, de découverte des faits religieux et de la laïcité, sous un angle non-confessionnel, par le biais du jeu.

Nous travaillons à la fois à des ateliers animés dans des écoles et centres sociaux (Paris, Lille et Marseille actuellement) et un jeu pour les enseignants, développons un site d’outils complémentaires et envisageons une série de fiction (format court). Continuer la lecture de « L’Arbre à défis » : un outil pour aborder différemment la laïcité et les faits religieux à l’école

État de la question de l’étude des manuels scolaires, par Mariachiara Giorda

Une proposition pour un status quaestionis sur l’étude des manuels scolaires et l’enseignement sur les religions

Par Mariachiara Giorda, Université de Turin (version pdf : etatquestionMCG2013)

L’attention portée aux études concernant les religions et leur enseignement est plutôt vive aujourd’hui ; dans la même mesure, on peut constater une certaine vivacité du débat sur la didactique des religions et plus précisément de l’histoire des religions[1]. À cet égard, on peut mentionner par exemple le projet L’enseignement de l’histoire en perspective qui offre un aperçu des changements qui ont marqué l’Europe depuis 1949 et fait état des réponses que le Conseil de l’Europe a données à ces transformations[2]. Il faut notamment signaler un projet entamé en 2012, intitulé L’Image de l’autre dans l’enseignement de l’histoire[3] qui a comme objectif la promotion, par des mesures de politique éducative et par des propositions de stratégies et de méthodes, d’un enseignement et d’un apprentissage de l’histoire adaptés au caractère de plus en plus diversifié des sociétés européennes au plan culturel et religieux. Cet enseignement contribuerait ainsi à favoriser la réconciliation, la reconnaissance, la compréhension et la confiance mutuelle entre les cultures et les conceptions du monde et au dépassement des stéréotypes et des préjugés en promouvant les valeurs de tolérance, d’ouverture et de respect, les Droits de l’Homme et la démocratie. Continuer la lecture de État de la question de l’étude des manuels scolaires, par Mariachiara Giorda

iesr

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Enseigner « Les débuts de l’islam »

Par Anna VAN DEN KERCHOVE

Le mercredi 7 mars 2012 eut lieu à l’IESR la Présentation de “Le Coran silencieux et le Coran parlant” par M. A. Amir-Moezzi à l’IESR le 7 mars 2012.  Il s’agit d’un livre érudit fondé sur l’enseignement que Mohammed A. Amir-Moezzi assure à l’École Pratique des Hautes Études. L’ouvrage, et la présentation qu’en a faite l’auteur a insisté sur ce point, est original en deux points : faire entrer les sources shiites dans les études scientifiques sur les débuts de l’islam (or jusqu’à présent, souvent, ces sources ne sont pas prises au sérieux), des sources qui, comme le dit l’auteur lui-même lors  de la présentation du 7 mars 2012, permettent d’introduire une distance par rapport à l’histoire de la genèse de l’islam ; étudier l’articulation entre l’histoire des guerres du début de l’islam et l’histoire de la rédaction du Coran. Comme le fait remarquer l’auteur, les acteurs de ces deux phénomènes sont souvent les mêmes. Les violences civiles accompagnent l’élaboration des écritures saintes.

Nous ne pouvons que conseiller les enseignants d’histoire de lire cet ouvrage ou du moins d’en lire quelques-unes des pages (en particulier l’introduction et la conclusion). En effet, il pourrait les aider à aborder le chapitre sur « Les débuts de l’islam » en 5e, où il est recommandé de commencer par parler des guerres puis de l’apparition de la nouvelle religion et la rédaction du Coran. En ayant en tête l’articulation mentionnée par Mohammed A. Ali-Moezzi, ils arriveront peut-être à mieux expliquer ces phénomènes aux élèves. Irons-nous jusqu’à leur conseiller de proposer quelques sources shiites aux élèves, à côté des sources traditionnellement proposées dans les manuels ?

iesr

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Enseigner « Les débuts du judaïsme »

Par Anna VAN DEN KERCHOVE

Mercredi 4 avril 2012, s’est tenue à l’IESR une très belle présentation de l’ouvrage Le judaïsme ancien, du VIe siècle avant notre ère au IIIe siècle de notre ère : des prêtres aux rabbins, PUF, 2012 (voir Présentation de “Le judaïsme ancien, du VIe s. avant notre ère au IIIe s. de notre ère : des prêtres aux rabbins” par S. C. Mimouni à l’IESR le 4 avril 2012). Elle a été faite conjointement par l’auteur lui-même, Simon C. Mimouni, Gilles Dorival et M.-F. Baslez. De la discussion, très riche, qui s’est faite autour du livre, nous ne retiendrons que les remarques pouvant intéresser directement les enseignants (d’histoire mais aussi de français). Continuer la lecture de Enseigner « Les débuts du judaïsme »

iesr

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Quelques remarques sur l’enseignement des faits religieux en Europe

Par Anna VAN DEN KERCHOVE

Aujourd’hui, lundi 2 avril 2012, réunion du réseau européen de l’IESR. Chacun des membres a fait une brève présentation de la question « enseignement des faits religieux » dans son pays ou sa région (Allemagne, Belgique-Flandres, Angleterre, Danemark, Italie, Suisse et France). Ces présentations ont à nouveau montré la variété des réponses apportées ou envisagées par chaque pays. En Angleterre, pendant plusieurs années, il y a eu un débat sur la nécessité de maintenir une « Religious Education »; il est intéressant de noter que l’argument avancé par les médias et les parlementaires est un argument culturel, tandis que les spécialistes avancent l’argument du développement personnel ; ainsi, plusieurs formes de « Religious Education » se sont développées (pour le développement spirituel, pour le développement moral, pour mieux comprendre les autres). A l’inverse, la Suisse semble s’acheminer vers une homogénéisation en la matière.

Néanmoins, au-delà, ce sont des épistémologies différentes. Une approche théologique est-elle forcément confessionnelle ? Une approche scientifique est-elle incompatible avec un engagement personnel ? Quel est le modèle ? Religious studies ou histoire des religions ? Ce modèle change selon les pays, et il serait intéressant d’en avoir plus conscience ou que les enseignants en aient conscience.

L’attention a été portée aussi sur le vocabulaire, comme tolérance, vivre-ensemble, etc. qui relèvent de rhétoriques différentes.

Un colloque aura lieu à Sèvres en septembre pour approfondir ces questions. R

A bientôt

iesr

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter